Velcome SEO

Le contenu, acteur primordial du référencement

  1. Velcome SEO
  2. > Articles
  3. > SEO
  4. > Le contenu, acteur primordial du référencement

Le conte­nu, acteur pri­mor­dial du réfé­ren­ce­ment, est sou­mis à de nom­breuses règles d’écriture encou­ra­gées par Google et ses algo­rithmes. L’enjeu d’une bonne rédac­tion est impor­tant dans le posi­tion­ne­ment d’un site dans les résul­tats des moteurs de recherche. Cet article réca­pi­tule toutes les tech­niques répon­dant aux cri­tères d’indexation actuels, et explique com­ment rédi­ger un conte­nu opti­mi­sé pour un bon réfé­ren­ce­ment.

Le choix des métadonnées

En tout pre­mier lieu, le réfé­ren­ceur doit se pré­oc­cu­per des méta­don­nées. Complétées dans le back office du site, elles com­prennent la balise méta-des­crip­tion et la balise title. La méta-des­crip­tion est la des­crip­tion visible dans les résul­tats des moteurs de recherche, juste au-des­sous de l’URL. Elle doit conte­nir entre 100 et 140 carac­tères. 115 carac­tères est la lon­gueur idéale pour un affi­chage opti­mal dans les résul­tats des moteurs de recherche. La balise title est pla­cée juste au-des­sus de l’URL, et doit com­prendre entre 50 et 65 carac­tères. Ces méta­don­nées doivent être rédi­gées avec le mot-clé le plus per­ti­nent pour contri­buer au bon réfé­ren­ce­ment de la page web.

La structure du texte

Le texte se struc­ture à l’aide de balises titres : <h1>, <h2> jusqu’à <h6>. L’ordre de ces balises doit abso­lu­ment être res­pec­té, et il ne doit y avoir qu’un seul et unique <h1> dans un conte­nu. Ces balises titre vont per­mettre d’introduire le sujet du para­graphe, à la fois pour l’utilisateur, et pour Google. Elles doivent com­prendre un mot-clé, ou une expres­sion clé.

Une fois la balise titre rédi­gée, il faut veiller à pla­cer le même mot-clé dans la pre­mière phrase du para­graphe qui suit.

La rédaction du contenu de la page

Que le conte­nu soit écrit à des­ti­na­tion d’un article de blog, d’une caté­go­rie géné­rale, ou d’une fiche pro­duit, il doit res­pec­ter un mini­mum de 400 mots afin d’être bien réfé­ren­cé par Google.

Lors de la rédac­tion, il est pri­mor­dial d’utiliser les mots-clés qui ont été préa­la­ble­ment sélec­tion­nés lors de l’audit stra­té­gique. Présentés dans un fichier spé­ci­fique Excel, ils sont accom­pa­gnés du nombre de recherches men­suelles en France, et du taux de concur­rence. Pour choi­sir le ou les bons mots-clés à uti­li­ser par­mi cette liste, le réfé­ren­ceur s’aide de ses ren­sei­gne­ments. Il va pri­vi­lé­gier un mot-clé avec une faible concur­rence si celui-ci cor­res­pond par­fai­te­ment au domaine d’activité du site. Le plus impor­tant est de choi­sir celui qui soit le plus per­ti­nent.

Une fois le mot-clé sélec­tion­né, il est néces­saire de le répé­ter au mini­mum 3 fois tout au long du conte­nu, tout en ne dépas­sant pas les 5 répé­ti­tions sous peine de surop­ti­mi­ser la rédac­tion. Il peut être inté­res­sant de choi­sir plu­sieurs mots-clés. Afin d’indiquer à Google quels sont les mots-clés, il faut y attri­buer une balise <strong>. L’effet visuel sera la mise en gras du mot, ou de l’expression.