Contactez un expert SEO   09 50 23 62 53

Comment bien choisir les mots-clés pour son référencement ?

Les mots clés d’un site déterminent sa visibilité sur les moteurs de recherche. Dans un milieu compétitif, il faut savoir les optimiser pour générer du trafic.

Une entreprise a besoin de définir de manière stratégique les mots-clés qu’elle va utiliser pour faire sa promotion. Par défaut, choisir des termes qui correspondent à son corps de métier est judicieux. Mais si les termes ne sont pas suffisamment adaptés au web, cela risque plutôt de la pénaliser, ou en tout cas de ne pas être efficace. S’il n’est pas nécessaire d’avoir reçu une formation en référencement pour comprendre l’utilité des mots-clés (à savoir, permettre aux moteurs de recherche d’afficher le site lorsqu’une requête qui lui correspond est saisie par un internaute), leur optimisation demande du temps, de l’investissement et des compétences. Voici quelques éléments bons à savoir pour sélectionner avec pertinence les mots-clés ou expressions clés utiles à son référencement, qui iront dans un document appelé audit stratégique.

Contactez un expert

Les recherches en ligne et le référencement de Google

La majorité du trafic en ligne passe par l’usage de mots répandus, liés à un domaine, un objet, une activité… Mais ces termes ne sont pas employés seuls. Le terme « coussin » est commun, mais il sera rarement saisi ainsi dans un moteur de recherche. D’autres mots vont le suivre afin de préciser quel sera le besoin formulé par l’utilisateur : coussin synthétique, coussin de garnissage, coussin de canapé, coussin de sol… Ainsi, une entreprise de literie qui ne choisirait que les termes « coussin » et « lit » pour être référencée ne sera pas nécessairement jugée pertinente par le robot de Google chargé du référencement, tout simplement parce que ses mots-clés ne correspondent pas exactement aux demandes des internautes.

La longue traîne est en quelque sorte l’opposée du mot générique : c’est une recherche qui comprend de nombreux mots-clés, ce qui la rend à la fois plus explicite mais également moins répandue puisqu’elle correspond à un besoin spécifique. Par exemple : « coussin synthétique apaisant pour chat en solde livraison » : tout le trafic internet lié au domaine de la literie ne repose pas sur des requêtes de ce genre, mais il est important de savoir que ces demandes existent pour savoir se placer de la bonne manière.

Les mots génériques sont extrêmement utilisés mais ont une concurrence très forte. Les résultats de recherche liés à ces termes sont vastes, ce qui fait qu’il est difficile d’être parmi les premiers résultats. Seuls les sites les plus optimisés y parviendront. Les recherches plus marginales sont à l’inverse plus accessibles en matière de visibilité puisque moins de personnes les emploient, mais elles ont le désavantage de susciter un trafic moindre, mais de meilleure qualité. Ainsi, au vu des différentes possibilités et des degrés de concurrence variables, trouver des bonnes idées de mots-clés peut s’avérer ardu, mais un peu de méthode permet d’y parvenir.


Se positionner par rapport à sa rédaction de contenu

Un bon référencement se fait avec de la stratégie. L’entreprise doit cerner quel est le vocabulaire propre à son domaine et développer une rédaction de contenu adaptée à ses objectifs : le seul fait d’être dans les premiers résultats de recherche ne suffit pas. Il est impératif de se donner une mission que le SEO (Search Engine Optimization, soit l’optimisation du référencement en ligne) se chargera de remplir : générer plus de ventes, renforcer la notoriété de l’entreprise, préparer le terrain pour le lancement d’un nouveau produit, etc.

Aussi, comme dit précédemment, l’analyse de la concurrence est un moyen de sélectionner ses mots clés. Une entreprise particulièrement récente aura des difficultés à être compétitive face à des leaders installés depuis longtemps dans son domaine si elle se place sur exactement les mêmes termes qu’eux. Les mots clés trop difficiles d’accès ne sont donc pas à favoriser, ce qui permet de se concentrer sur les éléments qui font les points forts de l’entreprise et de dégager des mots associés à ces spécificités pour adopter un référencement cohérent. C’est une bonne occasion de développer une réflexion autour du cocon sémantique du site : des termes riches et variés associés au domaine d’expertise de l’entreprise permettront un positionnement favorable dans les moteurs de recherche sans pour autant jouer uniquement sur des terrains ultra-compétitifs.

Attention toutefois à ne pas faire que le collectionneur de termes rares, car si un mot peut être un bon synonyme, ce n’est pas forcément celui qui est tapé par les utilisateurs. Il ne faut pas hésiter à se mettre à la place du client pour se faire une idée de ce qu’il saisit sur les moteurs de recherche, notamment la manière avec laquelle il formule ses requêtes. En complément de cela, réaliser un audit SEO est un bon moyen de cerner l’environnement numérique dans laquelle l’entreprise veut s’implanter pour faire du e-commerce, parce qu’il révèle à la fois les mots clés selon les usages et la compétitivité qui les entoure, plus ou moins forte, afin de faire les meilleurs choix.

Une sélection de mots-clés pertinente abouti à un travail rigoureux de rédaction de contenu pour le web. Le champ lexical doit être varié pour bien représenter le domaine choisi mais également accessible pour faire partie des mots employés par les internautes durant leurs sessions en ligne : tout client n’est pas expert dans les produits qu’il achète. Cela dit, s’adresser à des acheteurs plus renseignés peut être également une stratégie, pour viser par exemple une clientèle de niche ou améliorer la visibilité d’une gamme particulière. Consulter ou embaucher un expert en référencement sera alors indiqué pour développer ces tactiques et renforcer leur efficacité.

Enfin, si le choix des bons mots comblera les utilisateurs, il faut également penser à l’algorithme qui gère le référencement sur internet. En effet, en dehors de la partie rédactionnelle, le code du site en lui-même se doit d’être optimisé pour rendre le contenu de ses pages facile à analyser. L’usage de balise afin de déterminer quels sont les titres, les sous-titres, et le corps du texte hiérarchise l’importance des mots et rend le référencement du site meilleur si son organisation est pertinente. Pour atteindre un niveau compétitif, il faut faire plus que choisir des mots : il faut faire un véritable développement web sur mesure de son site pour être dans les premiers résultats.


Des outils de SEO pour consolider sa stratégie

L’important vis-à-vis du choix des mots-clés est de se placer sur des expressions qui sont sources de trafic mais qui mènent également sur un contenu de qualité. De cette façon, les internautes explorent le site parce que ce-dernier contient ce qu’ils recherchent. Pour s’aider, des outils tels que Google Trends aide à définir les expressions clés qui ont le vent en poupe. Cela permet de consolider une stratégie déjà existante ou d’en préparer une nouvelle, comme par exemple lors de la création d’un site de vente en ligne. Cet outil aide à se figurer la manière avec laquelle les recherches sont formulées, ce qu’un consultant SEO tel que Velcome SEO peut ensuite exploiter pour trouver des tournures de phrases qui correspondront mieux aux requêtes de la clientèle cible.

Pour une analyse plus poussée du parcours des utilisateurs, associer son site avec Google Analytics est tout à fait indiqué. Il permet de comprendre le comportement de son audience et de s’adapter en fonction. Google est généreux vis-à-vis des outils qu’il fournit aux professionnels, c’est pourquoi il existe également Google Search Console, dont l’intérêt est de pouvoir mieux saisir comment le moteur de recherche analyse un site : de quoi donner de la matière pour que le développeur du site web améliore le code afin d’améliorer le référencement de l’entreprise. SEMrush est également un instrument utile en termes de SEO puisqu’il analyse le trafic des mots clés et notamment leur position face à la concurrence. De quoi bien s’occuper en termes de statistiques pour mettre au point des stratégies de référencement appropriées.